Le « 14 Juillet » la fête nationale de la République française.

14 Juillet fête nationale française. C’est un jour férié en France.

Tout ‘abord, elle a été instituée par la loi en 1880, pour commémorer deux évènements, la prise de la Bastille le , symbole de la fin de la monarchie absolue, de la société d’ordres et des privilèges. Et la Fête de la Fédération du , célébrant la Nation et la Constitution de 1789.  

Ensuite, le 14 juillet 1790 a lieu la Fête de la fédération. C’est l’une des nombreuses fêtes révolutionnaires.

Ainsi, la « fête de la fondation de la République » est célébrée le 1er vendémiaire de chaque année, de 1793 jusqu’en 1803. On cesse alors de célébrer la Saint-Louis en l’honneur du roi.

Le décret du 19 février 1806 institue la Saint-Napoléon le 15 août alors que le 14 juillet, fête subversive, n’est plus commémoré de 1800 à 1848 autrement que dans des célébrations clandestines.

Puis, en 1849, une fête nationale est célébrée le 4 mai, jour anniversaire de la proclamation ou ratification de la République par l’Assemblée nationale constituante.

À partir de 1852Napoléon III restaure la Saint-Napoléon.

À la suite de la guerre franco-allemande de 1870, la fête devient nationaliste, privilégiant le défilé militaire.

En 1873Alfred Sisley peint lors des festivités du 14 juillet La Seine au Point-du-Jour, 14 juillet près de la porte de Saint-Cloud6. En 1875, il peint Jour de Fête à Marly-le-Roi, précédemment appelé 14 Juillet à Marly-le-Roi.

Année 1878, une fête nationale a lieu le 30 juin, pendant l’Exposition universelle de 1878. Elle est immortalisée par plusieurs toiles de Claude Monet (La Rue Montorgueil à Paris. Fête du 30 juin 1878.) et d’Édouard Manet (La Rue Mosnier aux drapeaux.).

Instauration 14 juillet fête nationale française

Alors, en 1879, la IIIe République naissante cherche une date pour servir de support à une fête nationale et républicaine. Après que d’autres dates eurent été envisagées, le député Benjamin Raspail dépose le  une proposition de loi. Elle à adopter le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle. Si le 14 juillet 1789 (prise de la Bastille) est jugé par certains parlementaires comme une journée trop sanglante, la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790, elle, permet d’atteindre un consensus. Cette date « à double acception »permet d’unir tous les républicains.

La loi, signée par 64 députés, est adoptée par l’Assemblée le 8 juin et par le Sénat le 29 juin. Elle est promulguée le précise simplement que « La République adopte le 14 juillet comme jour de fête nationale annuelle », sans indiquer d’année de référence.

Le défilé militaire

Egalement, le 14 Juillet fête nationale française donne lieu à un défilé des troupes sur les Champs-Élysées de Paris. Le départ a lieu généralement à 10 heures juste après le passage de la Patrouille de France et la revue des différents corps armés par le Président de la République. D’autres défilés ou des cérémonies militaires ont lieu dans la plupart des grandes communes françaises. À Lyon, le défilé a traditionnellement lieu le 13 juillet.

Ces spectacles nocturnes prennent place autour de sites dégagés au sein des villes, comme des esplanades, des parcs ou des cours d’eau.

D’un coût élevé, les feux d’artifices sont des mises en scène très appréciées, surtout lorsqu’elles sont grandioses. De fait, beaucoup de communes n’ont ni les moyens humains, ni financiers d’en organiser. Plusieurs villes organisent leur feu d’artifice la veille au soir (13 juillet). Si un feu d’artifice plus grand est organisé le 14 juillet fête nationale française dans une ville voisine. C’est le cas de nombreuses communes jouxtant la capitale, Paris.

De nombreux bals sont organisés dans la quasi-totalité des villes du pays. Les plus populaires sont les bals des pompiers.

Souvent, le bal a lieu le 13 juillet, veille de jour férié, ce qui permet d’aller travailler le 15 juillet tôt le matin. On parle alors de « bal de la veille du 14 juillet fête nationale française ».

Si la musique diffusée n’est pas entièrement dans le domaine public (chorale de chants traditionnels) le bal entraîne le paiement de droits élevés auprès de la Sacem.